Mes chers collègues, si la majorité du 17e arrondissement soutient le projet du prolongement du tramway T3 à la porte Dauphine, nous restons cependant vigilants.

En effet, les travaux en cours du prolongement du tramway se sont révélés particulièrement éprouvants, non seulement pour les usagers de la voirie parisienne mais surtout pour les riverains des rues engorgées de véhicules et de piétons. Si les doléances se sont accumulées depuis le démarrage des travaux, les réponses apportées par les pouvoirs publics sont loin d’avoir été à la hauteur.

Chacun peut comprendre qu’en période de travaux, si longue soit-elle, chacun doit faire des efforts pour supporter d’inévitables nuisances de chantier. En revanche, ce que nos concitoyens ont plus de mal à accepter, et on le comprend, ce sont les incivilités, voire les mises en danger non réprimées, les mauvaises tenues de chantier et les emprises abusives.

Ainsi, en matière d’incivilités, on ne compte plus les motos qui roulent sur les trottoirs, y compris juste devant les sorties d’établissements scolaires. Ce phénomène d’ailleurs inacceptable est quotidien devant le collège Boris Vian. Il y a eu une certaine présence policière, mais relativement ponctuelle, et cela n’a absolument pas modifié les comportements déviants des motocyclistes.

Une autre pierre d’achoppement du chantier fut la taille excessive des emprises. Les riverains ont très mal supporté de voir de vastes emprises inoccupées, tandis que l’espace public alentours était en situation de thrombose.

Aussi ma courte intervention vise à renouveler ma demande envers l’Exécutif et les maîtres d’ouvrage pour que des mesures préventives soient prises et que le futur chantier ne connaisse pas les errements actuels.

Je vous remercie.

CELA PEUT AUSSI VOUS INTERESSER :