« Mes chers collègues, avec Brigitte KUSTER et Frédéric PÉCHENARD, nous portons un vœu pour que la Mairie de Paris saisisse le Préfet de police pour mener à bien un plan d’actions concerté avec les mairies d’arrondissement, les riverains, les associations et les commerçants pour lutter contre le proxénétisme sur cette artère et dans les rues adjacentes, mais également pour mettre en place un comité de suivi et d’évaluation, et enfin que le fonds destiné aux actions de prévention de la prostitution, et destiné également à l’accompagnement social de ces personnes prostituées, soit rapidement mobilisé.

La situation est devenue inacceptable pour les habitants, pour les commerçants et pour toutes les associations qui portent cette revitalisation, cette requalification de l’avenue de Clichy. Ils subissent les affres de ce fléau que nous devons combattre, qui est une nouvelle forme, malheureusement, d’esclavage moderne.

Il est important également d’y associer les mairies d’arrondissement et j’associe également mes collègues Pierre-Yves BOURNAZEL et Christian HONORÉ, sur ce vœu qui fait suite à plusieurs constats, notamment dressés par la Chambre de commerce, d’une dégradation de la situation.
Je vous remercie.

[…]

Nous acceptons l’amendement proposé qui va dans le sens d’un suivi très localisé, donc avis favorable. Il faut replacer aussi dans le contexte, ce n’est pas le commissariat qui a compétence sur ces problématiques, c’est la Préfecture et les directions spécialisées. Je pense qu’une coordination en lien avec d’autres Contrats locaux de sécurité sera la bienvenue. Avis favorable sur l’amendement. »

CELA PEUT AUSSI VOUS INTERESSER :