Au Conseil de Paris, je suis intervenu ce mercredi pour proposer le remplacement des points de vente illégaux par des points de vente légaux visant à la promotion des marchands de 4 saisons en collaboration avec les primeurs de quartiers.  A revoir en vidéo en intégralité (3 minutes)

« Madame le Maire,

Il s’agit d’un vœu que j’avais déjà proposé lors du Conseil de Paris des 26 et 27 septembre 2016 mais force est de constater que la situation des vendeurs à la sauvette n’a pas évolué depuis.

Chacun sait que la présence des vendeurs à la sauvette de fruits et légumes à proximité des stations de métro est interdite en France par l’art. 446-1 du Code Pénal (loi n° 2011-267 du 14 mars 2011) et punie de six mois d’emprisonnement et de 3 750 € d’amende ;

Mais l’origine inconnue voire douteuse des produits vendus et des risques en matière d’hygiène et de santé publique constitue une concurrence déloyale pour les commerces de proximité dans nos quartiers alimentant des organisations clandestines et des réseaux mafieux

La Ville de Paris ne peut rester inerte face au mécontentement de la filière des fruits et légumes, et au risque encouru par les consommateurs ;

Les Parisiens sont pourtant très sensibles aux recommandations de santé, à leur consommation et notamment à leur nourriture et les vendeurs à la sauvette font une concurrence déloyale aux plus de 2000 primeurs exerçant légalement en magasin ou sur les marchés.

Il convient de faire respecter le droit de ces commerçants à une saine concurrence et d’assurer la sécurité des Parisiens en évitant de les exposer à des risques sanitaires inutiles.

Tel est le sens du vœu présenté par la majorité municipale du 17e lors du conseil d’arrondissement du 27 novembre qui a été approuvé à l’unanimité

Par lequel je demande à la Ville de Paris :

  • De mener une action d’ampleur, coordonnée entre les services de la préfecture de police et ceux de la Ville, afin que soit efficacement sanctionné l’ensemble des manquements (hygiène, livraisons, stationnement et vente à la sauvette)
  • De travailler en partenariat avec la Fédération Nationale des commerces alimentaires spécialisés de proximité – SAVEURS COMMERCE –  afin de remplacer les points de vente illégaux par des points de vente légaux qui respectent les normes d’hygiène et apportent toutes les garanties en termes de provenance et de qualité de produits.
  • Que le 17e arrondissement soit un arrondissement test pour l’expérimentation de cette mesure. »

CELA PEUT AUSSI VOUS INTERESSER :